blogger .
MENU

Actualités du site

Nouvelles photos de classe et nouvelles CPA en lignes.

Message

► Lettre ouverte aux adhérents

Bonjour amis généalogistes, Depuis son lancement le 02 janvier 2020, vous vous êtes inscrits en nombre sur le site Généalogie Presse...

dimanche 7 juin 2020

CHOCQUES - EXPLOSION A CHOCQUES - Grand Echo du Nord 30 octobre

EXPLOSION A CHOCQUES

Un mariage dynamité

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers deux heures, une formidable détonation retentissait dans l'une des principales rues de Chocques et mettait une partie des habitants en rumeur. Une cartouche de dynamite venait de faire explosion en face de la maison occupée par M. Henri COPIN, employé des contributions indirectes, brisant une dizaine de carreaux aux fenêtres du rez-de-chaussée et de l'étage. A l'endroit du trottoir où la cartouche avait fait explosion, deux pavés portaient des écorchures assez profondes ; en outre, il restait des traces d'une matière jaunâtre qui n'était autre chose que de la dynamite.

On parlait déjà d'attentat précédant la grève générale ; mais bientôt on connut la cause de cet émoi : il y avait eu, samedi, quatre mariage à Chocques et c'est en voulant "faire honneur" à l'une des noces qui venait de passer précisément avec accompagnement d'accordéons que des jeunes gens ont commis l'imprudence de faire du bruit à la dynamite.

La bonne de M. COPIN, qui s'était levée pour voir le cortège nuptial, aperçut sitôt après quatre jeunes gens qui rentraient précipitamment dans l'estaminet de M. Henri CORNU, situé en face. Une minute après, la cartouche éclatait, cette fille en conclut que les auteurs étaient les quatre noctambules, parmi lesquels elle avait reconnu Henri DUHAMEL, ouvrier mineur, âgé de 21 ans.

Ce renseignement amena la connaissance de toute la vérité. Les agents de la loi apprirent que Henri DUHAMEL était réellement l'auteur de l'explosion ; ses compagnons sont les sieurs Fernand CORDONNIER, journalier, 21 ans, Louis CODRON, 18 ans et Julien WAREMBOURG, 29 ans, ouvriers mineurs.

Ils seront poursuivit pour délit de bris de clôture et DUHAMEL pour détention illégal d'explosif. En outre, ils sont passibles d'une contravention à la police des cabarets, ainsi que le cabaretier, Henri CORNU







Allons plus loin pour chercher ces personnes :

 Les 4 mariages qui ont eu lieu le samedi 26 octobre 1901 sont les suivants :
  • Paul Maurice Louis Joseph PENEL x Isabelle Marie Joseph CATEZ
  • Jean Baptiste LEROY x Camille Marie MORIEUX
  • Aimé Eugène Joseph VARLET x Amélie Marie Joseph LECLERQ
  • Eugène Joseph DOUILLET x Hélène Albertine Marie SALOMON
Les auteurs de l'explosion sont les suivants :
  • Henri DUHAMEL, ouvrier mineur, 21 ans donc il est né en 1880 (le 11/08 - fils de Florimond et de Mathilde PONCHEL) - En regardant sa fiche matricule 583 - Classe 1900, nous lisons bien qu'il a déjà été condamné pour délit de bris de clôture aussi pour coups avant cet événement. Il est décédé le 02 juin 1912 à Davezieux en Ardèche.
  • Fernand CORDONNIER, journalier, 21 ans né aussi en 1880 mais pas à Chocques. En consultant sa fiche matricule 507 - Classe 1900, nous voyons que sa ville de naissance est Bruay et qu'il vivait à Barlin, ses parents vivaient à Chocques, il était le fils de Louis et d'Angèle DORLENCOURT.
  • Louis CODRON, 18 ans, ouvrier mineur né le 10/02/1883, fils de Louis et de Célinie PETITPAS, voici sa fiche matricule 3485 - Classe 1903
  • Julien WAREMBOURG, 29 ans, ouvrier mineur né le 25/09/1872, fils d'Augustin et d'Elisa BOONE, voici sa fiche militaire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire ou votre question.
Bien amicalement,
Généalogie Presses Anciennes

Suivre les nouveaux articles par e-mail

blogger