blogger .
MENU

Actualités du site

Nouvelles photos de classe et nouvelles CPA en lignes.

Message

► Lettre ouverte aux adhérents

Bonjour amis généalogistes, Depuis son lancement le 02 janvier 2020, vous vous êtes inscrits en nombre sur le site Généalogie Presse...

mardi 4 février 2020

COURCELLES-LES-LENS - La célébration du centenaire de Mme VANDEROTTE-ESCALBERT à Courcelles-lez-Lens - 06 décembre 1937 - Le Grand Echo du Nord de la France

La célébration du centenaire 
de Mme VANDEROTTE-ESCALBERT à Courcelles-lez-Lens









La centenaire de Courcelles-les-Lens, Mme VENDEROTTE-ESCALBERT, au milieu des siens après la cérémonie.




La célébration du centenaire de Mme Elise VANDEROTTE-ESCALBERT a été suivie, hier, à Courcelles-lez-Lens, par l'ensemble de la population. Le temps ne fut guère de la partie et de grosses précautions durent être prises pour que "maman Elise" n'ait pas froid.

Vers 09h30, l'Harmonie "L'Espérance", dont son arrière petit-fils fait partie, vint la chercher au domicile de Mme VANDWALLE-LUCAS, sa petite-fille, rue Baudin. "Maman Elise" s'était mise "sur son trente et un".

On la plaça sur les coussins d'une conduite intérieure ornée de guirlandes. Mme VANSWALLE-LUCAS prit place à ses côtés avec deux petites fillettes. L'harmonie, sous la présidence de Mr LEROY et la direction de Mr Félix CARPENTIER, se mit en tête du cortège. Toute la descendance de la centenaire et la foule suivirent la voiture. Aux sons de pas-redoublés. Le cortège se dirigea vers l'église.

Les cloches sonnent à toute volée. "Maman Elise" pense certainement à son père qui, il y a plus d'un siècle, en était le gardien dévoué. Malgrè la pluie qui tombe d'un ciel bien noir, nombreux sont les Courcellois, qui attendent près de l'église. C'est, au surplus, jour de marché et il est bien difficile à l'auto de la centenaire de se frayer un passage. La voici devant le porche.

Armand MAHIEU
(La suite en deuxième page)






"Maman Elise" descend et prend le bras de deux de ses petites-filles. Elle gravit lentement les marches et on veille avec attention sur ses pas.

M. l'abbé FASQUELLE vient au devant d'elle, entouré de tout un monde d'enfants de chœur et des représentants de l'Union paroissiale et de la Ligue des Femmes Françaises. Il lui souhaite la bienvenue. A la porte de l'église, une petite fille récite, d'une voie menue, dans le silence général, un compliment à l'aïeul, puis elle l'embrasse. "Maman Elise" est émue ; sur ses traits parcheminée deux larmes coulent.

Maintenant, elle se dirige à petits pas vers la place, la place de l'honneur. Et, tandis qu'elle avance entre deux haies d'amis respectueux, l'Harmonie entame le "Choral et rêverie" de Schumann. Puis, les orgues grondent. La messe commence...



Au cercle de l'Harmonie l'Espérance


L'Harmonie "L'Espérance" a encore exécuté la "Fantaisie Romantique"  de Zeno, et le "Prélude" de Rachmaninoff. Au prône, le prêtre a fait l'éloge de la centenaire et a donné sa vie en exemple.

Tout le monde est maintenant installé dans la salle du Cercle de l'Harmonie "L'Espérance". On a placé maman Elise dans un fauteuil, près du poêle. Elle boit un bol de bouillon.

M. FACOMPREZ prononce un discours. Deux fillettes, les arrière-petites-filles de Mme VANDEROTTE-ESCALBERT, récitent à leur grand'maman des choses bien gentilles. Très touchée des applaudissements de la foule envers l'aïeule, Mme VANDWALLE-LUCAS remercie au nom de la famille.

On débouche quelques bouteilles de champagne. L'atmosphère est maintenant moins officielle. Les conversations particulières commencent. La centenaire y prend part.

Quelqu'un lui demande :

- Vous rappelez-vous, maman Elise, qui qu'chet qui juo du violon au bal Mazingue ?

Elle a un bon sourire. Le bal Mazingue évoque en elle une période active de sa vie.

- Ouais, ouais, répond-elle, ch'étot BRASME.

On admire sa mémoire...

Mais l'heure a tourné. Le cortège se reforme et reconduit "Maman Elise" chez elle.



En famille


Devant la grille fleurie, l'auto s'est arrêtée. Un grand gaillard en descend la centenaire à bout de bras.

La famille offre un vin d'honneur aux amis, aux musiciens.. et aux journalistes. On fait circuler la "tarte à liboulis", la "tarte à gros bords" bien connus dans ce pays.

La gaieté monte. Les enfants, déjà, esquissent un pas de danse. Les parents vont les imiter. Cela se devine à des symptômes très nets.

Il est temps de laisser la fête se continuer en famille.

Un dernier adieu à l'héroïne de la journée qui suit la scène avec un regard rieur. Nous partons.

Derrière nous l'orchestre attaque une valse...







6 commentaires:

  1. Trés interressant, Je suis de Courcelles les Lens et j ai un cousin germain marié à une SCALBERT également de Courcelles!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Merci pour votre commentaire. Si je trouve d'autres informations sur ce patronyme, je le mettrai en ligne.
    Bonne journée !
    Bien amicalement,
    Généalogie Presse Ancienne

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Cette centenaire n est autre que la tante du pére de ma cousine (par alliance). Aussi elle serait interressée par la photo.Comment puis capter cette image, Car on me dit que je dois respecter les droits d auteur!
    Merci de votre réponse
    Portez vous bien
    JLLEDENT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excusez-moi Monsieur Ledent,

      Je m'appelle David Le Sage. Je suis australien. Êtes-vous le même JLLEDENT à rechercher des informations sur le mariage de Jacques Le Sage et Marie Le Douze sur Geneanet?

      https://www.geneanet.org/forum/viewtopic.php?f=114&t=651874

      Je ne trouve pas non plus de mariage mais j'ai beaucoup d'autres informations. S'il vous plaît envoyer un courriel:

      d_lesage [at] iprimus.com.au

      Parlez vous anglais?

      Un grand merci!

      Supprimer
    2. Bjr David!
      Non ce n est pas moi, désolé!
      Cordialement
      JLLEDENT

      Supprimer
  4. Bonjour,
    Envoyez moi un e-mail à cette adresse genealogiepresseancienne@yahoo.com, je vous enverrai l'article entier.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ou votre question.
Bien amicalement,
Généalogie Presses Anciennes

Suivre les nouveaux articles par e-mail

blogger