Actualités du site

🌳🌳 Bienvenue sur le site de Généalogie Presse Ancienne, nous nous intéressons aux personnes du passé et essayons d'en retracer l'histoire. Ne jetez plus vos vieux journaux, vos vieilles cartes postales, nous pouvons les mettre en valeur ici afin de réaliser notre devoir de mémoire.Une bibliothèque de livres est disponibles dans "Vos livres ont une histoire" Bonne journée 🌳🌳
Affichage des articles dont le libellé est DUBOIS. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est DUBOIS. Afficher tous les articles

🌳 SAINT-VENANT - NECROLOGIE - PARU dans le journal Le temps du 31 mars 1899

Notre correspondant de Roubaix nous annonce la mort, à Tourcoing, de Monsieur Frédéric DUBOIS, compositeur de musique religieuse, qui vient de succomber à l'âge de 32 ans.

Il était né à Saint-Venant (Pas-de-Calais). Il est entré au Conservatoire de Paris en 1883. Lauréat de l'école Niedermeyer (prix d'honneur), il débuta à Sablé et il vint à Tourcoing en 1889 comme organiste à l'église Notre-Dame. Il y dirigea l'Association et la Société des concerts symphoniques.

Il a publié les œuvres musicales remarquées "Casta", "œuvres symphoniques", "Les sept paroles du christ" etc. -----------------------------------------------------------------------------------------

Fils de Louis Frédéric (Musicien organiste de la paroisse de Saint-Venant et de Rosine Félicité Joseph RATEL
Né le 3 décembre 1876, Frédéric Adrien Auguste DUBOIS

Acte de naissance - page 703 - 5MIR 770/5

Décédé le 29 mars 1899 à Tourcoing, à 31 ans, 3 mois et 26 jours

Veuf de Louisa Marie Joseph DEGRYSE
Habitait rue Delobel à Tourcoing

Page 105 - Archive du Nord - 1 MI EC 599 R 058
Cimetière de Saint-Venant

Merci à Alain et François pour les compléments d'information

MONTIGNY-EN-GOHELLE - Accident - Grand Echo du Nord de la France - 02 janvier 1902

BETHUNE
ACCIDENT A MONTIGNY-EN-GOHELLE
----------------------------------------------
Vendredi dans la soirée, une fillette, Louise DUBOIS*, cinq ans, se trouvait dans une pièce voisine de la pharmacie de M.DEVILLERS lorsque s'approchant du poêle, ses vêtements prirent feu. Aux crix poussés par l'enfant, Mr DEVILLERS accourut et, après avoir étouffé les flammes, prodigua ses soins à la pauvre petite, qui expira dans la nuit au milieu d'affreuses souffrances.



Pour aller plus loin :

→ Louise Léonie DUBOIS - Acte de décès

📢 Articles les plus consultés